Souveraineté, volcan et minage : le "Plan Bitcoin" des Iles Tonga

La ora na les amis ! Et bonjour à tous ceux qui ne parlent pas cette magnifique langue qu’est le Tahitien !

Aujourd'hui nous allons parler du Bitcoin, et plus spécifiquement de ce qui est en train de s'organiser, sans que cela ne fasse beaucoup de bruit, aux îles Tonga !

Touchées par une importante éruption volcanique le 14 janvier dernier, les îles Tonga ont souffert très fortement. En effet le volcan sous-marin Hunga s’est réveillé, entrant en éruption et causant de très lourds dégâts sur les îles environnantes. Située dans l’ouest de l’océan pacifique, la colère du géant s’est entendue jusqu’en Alaska, à plus de 8000 km du lieu de l’éruption. Le souffle de cendre a été suivi d’alertes aux tsunamis, étendues sur une bonne partie du globe.


Eruption du volcan Hunga
Eruption du volcan Hunga

Image tirée de la vidéo https://www.youtube.com/watch?time_continue=9&v=gHIujMY1nj8&feature=emb_title


Bien que la vague ait été classée comme de puissance modeste, les Îles Tonga ont malheureusement souffert d’énormes dégâts matériels.

La communauté crypto, dès le lendemain de la catastrophe, s’est montrée solidaire et a très vite mise en place une cagnotte dédiée aux victimes. Ainsi plusieurs milliers de dollars ont pu être récoltés en Bitcoin, sur l’adresse mise en place par Lord Fusitu’a.

Cet ancien membre du parlement tonga a d’ailleurs partagé un calendrier proposant l’adoption du Bitcoin comme monnaie légale, à l’instar du Salvador. Autrefois avocat, avant de devenir homme politique, Lord Fusitu’a est un membre de la noblesse tongane.


Lord Fusitu’as - Photo de son profil Facebook.
Lord Fusitu’as - Photo de son profil Facebook.

En effet, les îles Tonga sont le seul pays du Pacifique Sud à avoir conservé une monarchie indigène. Bien qu’elle soit membre du Commonwealth, cette conservation a été faite par choix en 1970. Lord Fusitu'a a décidé de démissionner de son poste de député en novembre 2021 suite à des opérations médicales graves. Aujourd’hui remis, il affiche avec fierté le fait d’être maximaliste avec le Bitcoin qu’il suit depuis 2013.

C’est avec beaucoup de ferveur qu’il s’exprime sur le sujet.

« C'est la monnaie la plus solide jamais conçue. C'est la combinaison de la rareté numérique et du grand livre distribué décentralisé. La monnaie égalitaire la plus démocratique de la planète. C'est de l'argent sain, l'actif le plus vierge jamais conçu. Il a une appréciation de 200% d'année en année. En tant que réserve de valeur, c'est l'actif suprême du créancier. »

Pour lui, le Bitcoin est une solution de survie pour les petits pays comme le Salvador ou les Tonga. Avec l’hyperinflation et la dépendance aux grandes puissances, la cryptomonnaie pourrait rendre la vie bien plus facile aux habitants des îles.


De plus, le Bitcoin permettrait aux îles de bénéficier d'une indépendance financière inédite. Lord Fusitu’a estime qu’à l’heure actuelle, environ 40% de l’économie des Tonga repose sur des envois de fonds provenant d’autres pays par près de 300 000 travailleurs étrangers. Ces fonds seraient destinés à la population insulaire, soit environ 120 000 personnes en direct.


Il affirme que le PIB des Tonga était de 510 millions de dollars en 2020. Sur cette somme, près de 200 millions de dollars proviennent de fonds étrangers.


Les frais d’envois (via Western Union principalement) étant exorbitants (environ 30%), c’est ainsi plus de 60 millions de dollars qui partent dans les poches de l’intermédiaire américain.


Le PIB (produit intérieur brut) des Tonga reste relativement stable sur les dernières années, mais l’endettement du pays augmente de manière régulière.

Indicateurs de croissance

2019

2020

2021

2022(e)

2023(e)

PIB(milliards USD)

0,52

0,50

0,50

0,54

0,57

PIB(croissance annuelle en %, prix constant)

0,7

0,7

-2,0

2,9

3,7

PIB par habitant(USD)

5,151

4,979

5,010

5,398

5,7

Endettement de l'Etat(en % du PIB)

41,3

43,3

45,6

44,3

46,1

Taux d'inflation(%)

3,3

0,4

1,4

4,7

1,8

Source https://export.agence-adocc.com/fr/fiches-pays/tonga/economie-3


Le pays, dont l’économie repose en grande partie sur la prestation de services avec près de 50% de l’emploi total (30% pour l’industrie et 20% pour l'agriculture) pourrait tirer de forts avantages de l’arrivée du Bitcoin sur ses terres. Que ce soit en termes de formation, d’accompagnement et d’aide à l’implémentation d’entreprises, ou tout simplement de l’amélioration de ses industries pour devenir plus compétitives sur le plan mondial.


Un plan, divisé en 4 étapes simples


La première étape consiste à éduquer les Tongans sur ce qu’est le Bitcoin, comment il fonctionne, comment opérer des paiements et des transactions avec cette cryptomonnaie. Cette première étape permettra ensuite de donner un cours légal au Bitcoin, et d’en miner au cœur même des îles.


En effet, les Tonga comptent 21 volcans actifs, ce qui représente environ un volcan pour 5000 personnes (Lord Fusitu’a possède lui-même un volcan grâce aux droits fonciers héréditaires de sa famille).


Carte des iles Tonga
Iles Tonga

Pour desservir 5000 personnes, il faut environ 2 mégawatts d'électricité. Ce qui représente 40 000 mégawatts pour subvenir au besoin des îles Tonga en totalité.


Chaque volcan produit environ 95 000 mégawatts à chaque instant, ce qui représente un excédent potentiel très important. Pourquoi ne pas mettre à profit cette énergie perdue ? A l’heure où l'énergie est un débat capital et ou le minage « énergivore » du Bitcoin fait parler de lui, ne serait-il pas opportun de combiner cette source d'Énergie « gratuite » et d’en profiter pour faire entrer les îles Tonga dans l’écosystème Bitcoin ?

C’est la proposition de Lord Fusitu’a. Le projet consisterait à donner à chaque famille des « huttes de hachage », un total de 20 000 unités, autant que de famille présentes sur les îles. Cette structure préconstruite comprendrait le total nécessaire pour miner du Bitcoin sans avoir de compétences techniques.


Si le projet de loi passe, la production de bitcoins pourrait être opérationnelle dès le troisième trimestre 2023.

Les Tonga auraient besoin de 26 millions de dollars pour procéder au câblage nécessaire à la construction des installations. Mais la Banque Mondiale à déclaré que les îles Tonga n’avaient pas la garantie de ce financement.

Malgré tout, les Tonga ont réussi à lever des fonds, grâce à une subvention pour les pays les moins avancés. La troisième étape consiste à donner au bitcoin un cours légal, comme l’a fait le Salvador en 2020. Le projet de loi est prêt depuis juillet 2021 et validerait le fait que l’on puisse payer en Bitcoin n’importe où aux Tonga. L’obligation d’accepter la cryptomonnaie serait la même que pour la monnaie locale, le pa’anga.


Drapeau des îles Tonga
Drapeau des îles Tonga

Cette proposition sera déposée lors de la prochaine session du parlement en mai 2022. Pour être adopté, le projet nécessitera l’approbation d’une majorité parlementaire, soit au moins 14 votes sur 26. A l’heure actuelle neuf membres du parlement sont des seigneurs héréditaires, au même titre que lord Fusitu’a et votent donc dans le sens de leur compatriote. Trois autres membres élus sont déjà exposés au Bitcoin, ce qui porte à douze le nombre de vote possible pour cette proposition. Le fait de n’avoir besoin que de deux voix supplémentaires rend plausible une issue favorable au vote d'un nouveau cadre de ce type.

La quatrième et dernière partie du plan consiste à construire les trésoreries nationales du Bitcoin, présentée comme une couverture contre l’inflation.

Lord Fusitu’a estime que si les Tonga avaient placé leur trésorerie nationale (soit 700 millions de dollars) en bitcoin en mars 2020 lors du crash Covid, elle aurait pu être multipliée par 10 en février 2021, lors de l’établissement du projet. Le bitcoin est passé de 5000$ au moment du crash covid qui a touché la planète, à plus de 57 000$ en février 2021. Ces 8 milliards représentent plus de 15 ans de productivité économique des Tonga, en seulement 8 mois.

Si le projet de loi est voté, Lord Fusitu’a estime qu’il sera adopté début octobre 2022. S'ajouterait ensuite un délai de trois à quatre semaines pour la transmission au bureau du palais.

Si le roi donne sa validation courant novembre, 2023 serait l’année de l’adoption légale, et du minage en masse de Bitcoin sur les îles Tonga.


Le roi des Tonga Tupou VI et sa femme la reine Nanasipau'u
Le roi des Tonga Tupou VI et sa femme la reine Nanasipau'u

Que vous soyez débutant dans le domaine de la cryptomonnaie, ou Bitcoin maximaliste, vous ne pouvez que vous réjouir de voir de telles initiatives se mettre en place. Au-delà du simple aspect de l’utilisation du Bitcoin, ce projet vise à rendre indépendant un pays, qui n’aurait plus à subir l’inflation et les taxes qui peuvent gangrener la fiscalité que l’on connaît aujourd’hui.

En effet, la monnaie locale, le Pa’anga est sensiblement de la même valeur que le dollar Australien et subit donc l’inflation et la perte de valeur qui lui est liée. Le dollars Australien a subi des fluctuations de près de 25% ces 5 dernières années.

Monnaie des Tonga

2016

2017

2018

2019

2020

Pa'anga de Tonga (TOP) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR

2,36

2,49

2,64

2,58

2,64

Le fait de concilier cette future indépendance financière, avec la production de richesse via de l’énergie qui est utilisée aujourd’hui est une opportunité incroyable.

Bonne journée amis lecteurs, Ia oaoa tatou iteie mahana.

179 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png