• PICS

Qu'est-ce que la Finance Décentralisée (DeFi) ?

Alors que vous avez tout récemment entendu parler des cryptomonnaies, un ami en a profité pour vous conseiller de vous intéresser aussi à la grande tendance à la mode depuis le courant de l’année 2021 : la finance décentralisée.


Egalement appelée DeFi (pour Decentralized Finance), cette nouvelle finance permise par les cryptomonnaies est en effet pleine de potentiel : imaginez... Et si vous pouviez soudainement vous passer des banques pour gérer votre argent, et en gagner ? C’est en tout cas la promesse de la finance décentralisée, que nous vous présentons aujourd’hui.


La DeFi, qu’est-ce que c’est, et comment en profiter ? Suivez le guide !


Qu’est-ce que la finance décentralisée (DeFi) ?


En quelques mots, la finance décentralisée désigne les différents services financiers accessibles à toutes et tous, directement sur la blockchain, et utilisables grâce aux cryptomonnaies.


La finance décentralisée n’invente rien : il s’agit de réinventer la façon dont tout le monde peut se réapproprier les systèmes économiques sur lesquels repose la finance traditionnelle.


Cependant, le but change : au lieu de laisser les banques gérer ce système et en profiter seules, la DeFi veut permettre à n’importe qui de participer, sans barrière financière minimum pour participer, sans compte bancaire à ouvrir... et sans demander l’autorisation de personne pour tenter de gagner de l’argent.


Il s’agit donc de faire émerger une véritable finance sans frontières : imaginez qu’un épargnant du Venezuela puisse gagner de l’argent en prêtant son propre pécule à un commerçant portugais, pendant que celui-ci fait des placements avec ce prêt grâce à l’aide d’un investisseur tahitien... La DeFi permet ce genre d’innovations exceptionnelles, pour faire grandir chaque jour l’adoption des cryptomonnaies dans le monde et son intégration à la finance traditionnelle



Avec la finance décentralisée, les grands marchés financiers comme le CAC40 n’appartiennent plus seulement aux banques et aux investisseurs richissimes : des CAC40 décentralisés naissent, véritables coffres forts numériques construits non pas en acier trempé mais en lignes de code et en programmes informatiques.


De l’argent placé en cryptomonnaies, sur différentes blockchains


Si ce nouvel écosystème monétaire est d’abord né sur la blockchain Ethereum, la seconde cryptomonnaie la plus capitalisée derrière Bitcoin, il s’est depuis énormément développé : désormais, on ne parle plus de la DeFi d’Ethereum, mais d’une finance décentralisée qui a essaimé sur de nombreuses autres blockchains - et donc d’autres univers financiers.


Désormais, la DeFi continue d’exister sur Ethereum (ETH), mais elle s’est aussi étendue - notamment - aux blockchains Solana (SOL), Avalanche (AVAX), Terra Luna (LUNA), Fantom (FTM) ou encore à la BNB (ex-Binance Smart Chain).


La DeFi et la blockchain que vous utiliserez sera donc d’abord une question de préférence personnelle : il est par exemple possible de mettre un peu d’argent sur plusieurs sites différents, fonctionnant sur des blockchains différentes, pour tester ce qui vous correspondra le mieux.


Pour résumer, il n’appartiendra qu’à vous de choisir le rôle que vous voudriez endosser pour gagner de l’argent en vous lançant dans ce nouvel Eldorado des cryptomonnaies : serez-vous plutôt le trader compulsif qui écume les mers agitées des marchés à la recherche du trade gagnant ultime ? Préféreriez-vous la jouer simple parieur du dimanche, profitant de l’argent disponible sur ces plateformes pour acheter puis vendre des cryptomonnaies plus ou moins étranges les unes contre les autres ?


En réalité, peu importe : imaginons que le trading vous importe peu, ça ne vous empêchera pas de profiter de la DeFi : et si vous endossiez le rôle d’apporteur de liquidités, en prêtant simplement vos actifs aux marchés de la finance crypto, utilisés par ces fameux traders fous, tout en étant payé pour ça ?


Enfin, il vous restera aussi la possibilité d’emprunter contre vos avoirs d’autres cryptomonnaies (idéalement du crypto-dollar), en contrepartie de taux souvent très intéressants, et sans devoir demander l’autorisation d’un banquier souvent trop près de ses sous… le tout sans avoir à remplir douze formulaires différents ! Le prêt sans banquier, la banque sans la banque, avec la DeFi, c’est maintenant… et à portée de clics !


Les avantages de la DeFi


Si l’on vous présente la DeFi dans cet article, c’est que nous sommes convaincus que son développement et son adoption grandissante modifieront à jamais le monde de la finance mondial… et notamment parce que ce monde remodelé sera plus ouvert et plus inclusif, et qu’il est aujourd’hui porteurs d’opportunités qu’il serait dommage de rater.


Mais, en pratique, pourriez-vous demander, la DeFi, qu’est-ce que ça change ?


Comme nous l’avons vu, la DeFi rime d’abord avec rapidité : quelle que soit le protocole financier et la blockchain que vous utiliserez, vous constaterez que les transactions pour déposer de l’argent, le prêter puis retirer vos gains (par exemple) sont très rapides et fluides.


Sur les blockchains de dernière génération, comme Solana (SOL) ou Fantom (FTM), elles sont même quasiment instantanées et quasi gratuites à réaliser.


Mais la DeFi, c’est aussi un écosystème monétaire enfin transparent : finies les petites cachotteries des élites, terminées les bonnes opérations financières réservées aux seuls initiés ! Grâce à la force de la blockchain, les sites internet de la DeFi vous donnent accès à un monde de services financiers librement accessibles, aux transactions intégralement consultables par tout le monde sur la blockchain, et sans barrière à l’entrée élitiste.


Enfin, les opportunités et les gains que l’on peut attendre de la DeFi ne souffrent pas des restrictions agaçantes des livrets bancaires classiques : pas de temps minimum de dépôt, des retraits de gains instantanés à bas coût (sauf parfois sur la blockchain Ethereum, réputée plus chère que les autres), et aucun montant minimum à investir.


La DeFi, c’est un nouveau monde financier accessible à toutes et tous, sans frontières, et il suffit d’uploader votre argent dans le monde des cryptomonnaies pour pouvoir en profiter !


Inconvénients et risques de la DeFi


Comme souvent dans l’univers des cryptomonnaies, tout n’est pas rose pour autant ! En effet, s’il vous faut bien retenir une chose de cet article, c’est que la DeFi vient avec son lot d’énormes opportunités financières… mais forcément aussi avec son lot de risques ! Tâchons de lister les deux principaux inconvénients de la DeFi.



D’abord, les programmes informatiques qui font fonctionner ces banques numériques autonomes ne sont pas forcément infaillibles : si les équipes de développeurs qui les conçoivent et les entretiennent comptent souvent parmi les meilleures de l’écosystème, l’erreur est humaine. Ainsi, il peut arriver que des failles soient à l’occasion exploitées par des pirates informatiques, entraînant la perte partielle ou totale de certains fonds cryptos placés en ligne. Ne placez donc que de l’argent que vous êtes prêts à perdre !


Ensuite, les taux de rendement auxquels un prêteur de cryptomonnaies ou de liquidités est rémunéré sont fortement volatils : ils dépendent quasi exclusivement du mécanisme de l’offre et de la demande. Vous pourriez donc prêter votre argent dans un protocole contre un rendement théorique alléchant de 500% annualisé, pour voir ce taux fortement chuter en dessous des 20%, puis fluctuer à mesure que d’autres investisseurs viennent aussi prêter leur propre argent au marché. Ayez conscience que rien n’est acquis dans la DeFi !


Les plateformes à tester pour essayer la DeFi


Comme vous l’aurez compris, il est possible de profiter de la DeFi sur plusieurs blockchains. Voici les plateformes de référence que vous pourriez avoir envie de tester.


Précisons que pour vous aventurer dans la DeFi, il vous faudra installer utiliser sur votre ordinateur le portefeuille (wallet) de la blockchain que vous aurez choisi (MetaMask pour Ethereum ou Avalanche, Phantom pour Solana, Terra Station pour Terra Luna).


Sur Ethereum, il est possible de tester MakerDAO pour emprunter un stablecoin (une cryptomonnaie adossée au dollar, par exemple), Compound (pour emprunter ou prêter vos cryptomonnaies contre de l’intérêt), ou Uniswap (pour échanger librement vos cryptomonnaies contre d’autres, ou prêter vos cryptomonnaies). Attention aux frais de transaction qui peuvent vite vous faire perdre plus d’argent que vous n’allez en gagner !

Sur Solana, de nombreux protocoles existent pour vous permettre de prêter vos cryptomonnaies contre de gros rendements théoriques, comme Tulip Protocol, Francium ou encore Orca. L’avantage de cette blockchain réside principalement dans ses frais de transaction ridicules, n’impactant pas du tout vos rendements éventuels.


Sur Avalanche, la référence absolue pour prêter ses cryptomonnaies et participer à la DeFi est la plateforme Trader Joe.


Sur Terra Luna, Anchor Protocol vous permettra de récolter près de 20% d’intérêts sur vos dépôts en dollars.


Dans les années à venir, nul doute que la finance décentralisée sera encore plus développée et utilisée qu’aujourd’hui : si pour le moment elle peut paraître réservée à quelques connaisseurs, il ne tient qu’à vous d’y prendre part et d’en profiter ! Placer une partie de son capital sur la cryptomonnaie dans la finance décentralisée, c’est explorer un nouvel Eldorado financier avant tout le monde, conscient des risques, mais aussi de l’immense champ des possibles offert par ce nouvel écosystème accessible en quelques clics.

258 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png