Binance, plus grosse plateforme crypto au monde, devient sponsor du PICS

Ia ora na, chers lecteurs, et bienvenue sur ce nouvel article dédié à l’exploration de l’univers crypto !

Aujourd’hui, je vous propose de partir à la découverte d’une entreprise bien connue des amateurs de cryptomonnaies : Binance. Créée en 2017, Binance est une plateforme d’échange (aussi appelée exchange) qui permet au plus grand nombre d’acheter et de vendre une grande variété de cryptomonnaies.

Plus qu’une simple crypto-bourse, l’entreprise est très vite devenue l’une des pièces maîtresses de l’écosystème grâce à la qualité de ses services et à une vision toujours portée vers l’innovation.

En juin prochain, le PICS aura l’immense honneur d’être accompagné par Binance, partenaire de choix de l'événement. L’occasion de redécouvrir cette plateforme phare !

Binance, la genèse d’une crypto-bourse (extra)ordinaire


Avec la création du Bitcoin en 2009 et l’apparition des premiers altcoins en 2011, les plateformes d’échange de cryptomonnaies se sont vite révélées indispensables.


Leur rôle est simple : permettre aux utilisateurs d’échanger ces actifs entre eux, mais aussi de les acheter et de les vendre contre des monnaies fiduciaires (euro, dollar, yen, etc.). Un pont entre deux mondes, en somme.


C’est pour répondre à ce besoin que Changpeng Zhao - communément appelé CZ - et Yi He imaginent une plateforme d’échange nouvelle génération. Conscients que ces solutions deviendront les plaques tournantes du marché des cryptomonnaies, ils co-fondent en juillet 2017 Binance, contraction de « Binary » et « Finance ».


Changpeng « CZ » Zhao, PDG et fondateur de Binance
Changpeng « CZ » Zhao, PDG et fondateur de Binance

L’ambition portée par CZ et Yi He pour Binance est dès le départ très élevée. Leur objectif premier : construire un exchange « game changer », ni plus, ni moins. Pour cela, ils souhaitent dépoussiérer le marché en offrant aux utilisateurs des frais inférieurs à la concurrence et une interface de trading simple, rapide, intuitive et robuste.


Pour financer le lancement de la plateforme, CZ et Yi He choisissent de lever des fonds à travers une ICO - Initial Coin Offering ou offre public de jetons -, solution alors largement plébiscitée. En 20 jours, 15 millions de dollars sont récoltés grâce à l’émission du Binance Coin (BNB), jeton utilitaire de la plateforme.

Logo de la plateforme d'échange Binance

Dès le mois de juillet 2017, le site Binance ouvre ses portes aux utilisateurs. Le succès est quasiment immédiat ! La proposition de valeur de la plateforme semble convaincre le plus grand nombre. En parallèle du nombre de nouveaux utilisateurs, le prix du Binance Coin progresse nettement lors des premières semaines d’activité de la start-up.


Très vite, Binance quitte la Chine et déménage son siège social au Japon, en réponse aux changements réglementaires menés par le gouvernement chinois sur les cryptomonnaies. Dans le même temps, l’entreprise ouvre ses services dans divers pays, dont la France, et rend la plateforme accessible dans plusieurs langues.


Cette expansion à l’internationale est vectrice d’une croissance exceptionnelle. À peine 165 jours après son lancement au public, Binance devient le leader mondial incontesté des plateformes d’échange de cryptomonnaies en termes de volume échangé, surpassant les résultats des exchanges historiques.


En décembre 2017 et alors que le Bitcoin vient de passer de 3 000$ à 20 000$, près de 7,9 millions d’utilisateurs s’échangent chaque jour plus de 10 milliards de dollars sur Binance. Des chiffres à peine croyables.


Quelques semaines auront donc suffi à l'entreprise fondée par CZ et Yi He pour passer du statut de start-up à celui de crypto-mastodonte. Une croissance que seul l’écosystème crypto pouvait offrir.


Binance, roi incontesté parmi les siens


Plus de 5 ans après sa création, Binance conserve toujours une large longueur d’avance sur ses concurrents. En effet, aucun n’est à ce jour parvenu à combler le gap de performance créé par l’entreprise dès son lancement, y compris les nouvelles solutions décentralisées, les Dex - decentralized exchange -, tels qu’Uniswap, Pancakeswap ou encore Sushiswap.


À date, un volume de près de 20 milliards de dollars est échangé chaque jour sur le marché spot de la plateforme contre 50 milliards de dollars sur les marchés dérivés, selon les sites d’information CoinGecko et CoinMarketCap. Des chiffres largement supérieurs à ceux de la concurrence.


Binance domine aussi le marché sur d’autres données. Le nombre d’utilisateurs serait par exemple passé de 20 à 85 millions en 2021 ! Aussi, en mars 2022, l’entreprise concentrait près de 32% du trafic en ligne qui transite par des exchanges, soit le double du second.


Répartition du pourcentage de traffic web en fonction des exchanges crypto

Cette suprématie s’explique notamment par la politique d’expansion menée par CZ et Yi He. En à peine quelques années, Binance a ouvert des bureaux dans plus de 40 pays et propose ses solutions dans près de 180 territoires à travers le monde. Des chiffres qui donnent le tournis.


Côté achat et vente de cryptomonnaies, Binance conserve une offre de choix avec près de 400 actifs listés. Symbole de la réussite de la fintech, le Binance Coin est passé d’un prix de vente de 0,115$ lors de l’ICO à plus de 675$ en mai 2021.


Aujourd’hui, le BNB trône à la quatrième place du classement des cryptomonnaies les plus capitalisées derrière Bitcoin, Ethereum et Tether. Un succès que nul ne peut contester.


Binance, bien plus qu’un simple exchange de cryptomonnaies


Si Binance est passée en cinq ans du statut de start-up à celui de mastodonte du secteur, c’est aussi grâce à la mise en place d’une offre bien plus large que le simple trading de cryptomonnaies. Une diversité que beaucoup de plateformes d’échange de cryptomonnaies ne possèdent pas.

Aujourd’hui, vous pouvez accéder depuis Binance à tout ce que propose l’écosystème crypto, ou presque :

  • Des solutions de placement, grâce notamment à Binance Earn.

  • Une carte de paiement Visa, la Binance Card.

  • Des prêts de cryptomonnaies, grâce à Binance Crypto Loans.

  • Une blockchain à part entière et ses DApps - applications décentralisées -, avec la BNB Chain et son token.

  • Une marketplace de NFT, avec Binance NFT.

  • Un wallet décentralisé, grâce à Trust Wallet.

  • Un stablecoin propre à l’écosystème Binance, le BUSD.

  • Un exchange décentralisé, avec le Binance Dex.

  • Des solutions de financement participatif, grâce au Binance Launchpad.

  • Des pools de minage, avec Pool Binance.

  • Du contenu éducatif, avec la Binance Academy.

  • Etc.


Cette diversification est aussi symbolisée par la politique de fusion-acquisition menée par Binance ces dernières années, matérialisée par le rachat de CoinMarketCap pour 400 millions de dollars ou encore plus récemment par l’investissement de 200 millions de dollars dans le prestigieux magazine Forbes.


« Nous voulons identifier et investir dans une ou deux cibles dans chaque secteur économique et essayer de les faire entrer dans la crypto [...]. Notre groupe va désormais cibler d’autres secteurs, tels que la vente au détail, le commerce électronique et le secteur du gaming. » - Changpeng Zhao, CEO et fondateur de Binance

Vous l’aurez compris, Binance n’en est qu’au début de son histoire et porte des ambitions à la hauteur de sa croissance. Un véritable premier de cordée !


Binance, un avenir qui rime avec France


Pendant longtemps, Binance a adopté une organisation décentralisée, à l’image de l’écosystème dans lequel l’entreprise évolue. Avec ce mode de fonctionnement particulier, Binance n’avait pas de réel siège social contrairement à une société ordinaire.


Mais face à la régulation croissante du secteur et à la pression constante des autorités dans de nombreux pays, Binance doit aujourd’hui repenser son organisation et s’orienter vers une re-centralisation.


Petit à petit, le Groupe installe des sièges sociaux partout dans le monde, à plusieurs niveaux : local, régional et mondial. Et à ce jeu là, la France pourrait bien avoir un rôle important à jouer !


En effet, dans le cadre d’une rencontre organisée en novembre dernier avec Cédric O., Secrétaire d’État chargé de la Transition Numérique, Binance a annoncé par la voix de son fondateur et PDG, CZ, vouloir prendre part activement à l’écosystème crypto français.



À cette occasion, l’initiative nommée « Moon Objective » - objectif lune - a été dévoilée. Concrètement, Binance prévoit de déployer un fonds de développement de 100 millions d’euros afin de faire, de la France et de l’Europe, des acteurs de premier plan dans le secteur des technologies blockchains et des cryptomonnaies.


Un programme qui pourrait pourquoi pas s’étendre à l’avenir à notre très chère Polynésie française !


« Chez Binance, nous reconnaissons la qualité des talents français et européens des nouvelles techs, de la crypto et de la blockchain, et nous sommes convaincus qu’avec le lancement de cette opération et des investissements majeurs de Binance en France, nous pouvons contribuer de manière significative à faire de la France et de l’Europe le premier acteur mondial de l’industrie des blockchains et cryptos. » - Changpeng Zhao, CEO et fondateur de Binance

Plus récemment, lors du Paris Blockchain Week Summit, Binance a détaillé ses intentions concernant ce fameux « Moon Objective » et son fonds de 100 millions d’euros.


Le programme, qui sera mené en collaboration avec l’incubateur de start-ups parisien Station F, permettra dans un premier temps d’offrir à des projets français :

  • Un accompagnement personnalisé avec l’aide des équipes de Binance.

  • Des collaborations possibles avec des partenaires de l’entreprise.

  • Des programmes de mentorat et des sessions de suivi.

  • Des rencontres organisées par Binance France avec des acteurs majeurs de l’écosystème.

Bref, de quoi faire de la France le fer de lance du développement de Binance en Europe… Ou presque ! Car il manquait encore à l’entreprise dirigée par CZ un élément essentiel : l’enregistrement en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité française des Marchés Financiers (AMF).

Et c’est chose faite ! Le 4 mai dernier, Binance a annoncé avoir obtenu ce graal qui lui permet d’être régulée sur le territoire français (le premier en Europe !). Une nouvelle historique pour le plus important acteur crypto au monde, qui parvient ainsi à obtenir le feu vert de l’un des pays les plus exigeants s’agissant de services financiers.

Annonce sur Twitter de l'obtention du PSAN par Binance

Concrètement, Binance est désormais en pleine capacité de distribuer l’ensemble de ses services en France. Cela passe par exemple par des opérations de communication, de marketing et de démarchage qui lui étaient jusqu’à maintenant interdites. Autant d’éléments clés qui permettront au Groupe d’attirer de nouveaux utilisateurs et de participer à la démocratisation de l’écosystème crypto.


En parallèle, Binance a annoncé son intention de recruter jusqu’à 250 personnes en France afin de construire un hub européen à la hauteur de ses ambitions. L’histoire française de Binance est plus que jamais en marche !


Annonce des ambitions futures de Binance

C’est donc sous un nouveau prisme qu’apparaît aujourd’hui le soutien apporté par Binance à l’organisation du PICS, premier sommet crypto organisé en Polynésie française. Preuve en est que le fenua a tout pour bénéficier des ambitions françaises du Groupe !


Dans un prochain article, nous vous détaillerons cette fois le processus de création d’un compte Binance ainsi que toutes les étapes nécessaires pour effectuer votre premier dépôt.


En attendant, amis lecteurs, n’oubliez pas de rejoindre le forum Hellmouth Banner Academy. Vous pourrez y poser toutes vos questions mais aussi obtenir votre ticket d’or pour assister au PICS ! À très vite !



279 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png