Digital Nomad : Et si votre avenir professionnel s'écrivait au bord du lagon polynésien ?

Ia ora na chers lecteurs et bienvenue sur le premier article d’une longue série dédiée à l’actualité du Polynesian Islands Crypto Summit (PICS) 2022, mais pas seulement !


Aujourd’hui, nous vous emmenons en effet découvrir ce qui se cache derrière une tendance qui ne cesse de se développer : le digital nomadism. Comprendre ce nouveau mode de vie, c’est toucher du doigt une partie de ce qui nous réunira en juin prochain : la Polynésie et le monde de la blockchain et de la crypto-économie. Allez, suivez le guide !


Le digital nomadism, c’est quoi ?


Depuis une quinzaine d’années, le développement du numérique, d’Internet et de nouveaux outils de communication ont permis l’émergence d’une nouvelle façon de travailler.


Aujourd’hui, il suffit pour un grand nombre de professions d’une simple connexion Internet et d’un ordinateur portable pour pouvoir travailler complètement à distance.


Cela suggère une réflexion simple : si toute notre activité professionnelle peut être exercée à l’aide de quelques outils transportables, pourquoi ne pas en profiter pour changer régulièrement d’emplacement géographique ?


C’est de cette idée qu’est né le concept de digital nomadism ou nomadisme numérique en français. Le digital nomadism, c’est le fait d’utiliser les nouvelles technologies pour travailler tout en voyageant, par intermittence ou non, n’importe où dans le monde. Le digital nomad jouit d’une liberté géographique totale, puisque son lieu de travail est détaché de son lieu de vie.


À travers le monde, de nombreux pays et villes ont très vite pris des dispositions pour accueillir ces nomades 2.0 et capter une part de cette économie naissante. Ces hubs partagent souvent un Internet bien déployé, un climat très agréable, un contexte politique stable et un cadre le plus souvent paradisiaque.



Dans ces nouveaux environnement de travail, les digital nomads profitent des cafés, auberges, hôtels, espaces de coworking voire même transats en bord de plage pour mener leurs activités. Vous l’aurez compris, à travers le nomadisme, ces professionnels choisissent avant tout un mode de vie à part.


Qu’ils soient indépendants, entrepreneurs web ou salariés en télétravail, seuls, en couple ou en famille, ils sont désormais des millions à avoir franchi le pas de la mobilité. Et en cette période de crise sanitaire qui remet en question nos modes de travail, la dynamique n’est probablement pas prête de s’inverser !


Cette expérience de nomade numérique s’ouvre à des métiers très divers : graphiste, consultant, web designer, développeur, blogueur, community manager, marketeur, rédacteur web, influenceur, etc. Leur principal point commun ? Être dépendant d’un simple accès à Internet.


Ensemble, les digital nomads partagent aussi un certain style de vie où la flexibilité et l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle sont prioritaires. Pour eux, le succès ne se mesure plus à la taille d’un bureau mais à la capacité de faire ce que vous voulez, quand vous voulez, où vous voulez.

Avantages et inconvénients du nomadisme numérique


Nous l’avons vu, les digital nomads profitent d’un cadre de vie qui laisse envieux. Ils peuvent travailler partout dans le monde, choisissent la plupart du temps leurs horaires et jouissent d’une liberté inégalable.


Dans cette vie d’aventures, la routine n’a pas sa place. La diversité des lieux, des cultures et des rencontres - aussi bien personnelles que professionnelles - est un avantage certain.



En revanche, certains inconvénients et contraintes peuvent aussi accompagner le parcours du digital nomad. Et oui, pas si facile de générer des centaines de milliers de francs pacifique par mois simplement en pianotant sur un ordinateur en bord de plage.


Le nomadisme numérique demande ainsi un investissement personnel très conséquent et va souvent avec une certaine incertitude quant à la régularité des revenus. Pas le choix, les maîtres mots du digital nomad sont obligatoirement motivation et discipline !


Les autres inconvénients notables de ce mode de vie portent sur l’accumulation de contraintes administratives et bureaucratiques dans certains pays, une dépendance certaine à Internet et à un matériel potentiellement fragile (et pas toujours simple à renouvelle, au gré du contexte économique local).


Enfin, l’absence de « chez soi » et le développement d’un potentiel sentiment de solitude ne doit pas être négligé.

L'industrie blockchain et crypto, un écosystème parfait pour les digital nomads


Causalité ou simple corrélation, l’émergence d’un mode de vie numérique et nomade a suivi le développement des cryptomonnaies et de la blockchain.


D’un côté, les acteurs de cet écosystème, dont nous développerons toutes les facettes dans de prochains articles, ont tout pour s’adapter parfaitement à la philosophie du digital nomadism.


Leurs profils sont en effet hautement portés sur le numérique. Et qu’ils soient traders, développeurs, designers, rédacteurs web, community managers, influenceurs ou conseils, rares sont les métiers du secteur qui demandent beaucoup plus qu’une simple connexion Internet sur un ordinateur portable pour être exercés.


S'appuyant sur les caractéristiques intrinsèques des cryptomonnaies, ces professionnels évoluent dans un environnement mondialisé, dématérialisé et décentralisé qui les force à adapter leur mode de vie. Naturellement, ils sont amenés à déménager dans les pays les plus favorables fiscalement et réglementairement aux cryptomonnaies et par voie de conséquence au digital nomadism.


Vitalik Buterin, le cofondateur de la deuxième cryptomonnaie du marché - Ethereum -, en est la parfaite illustration. Sur le réseau social Twitter, il partage ses expériences de crypto-nomade et déclare régulièrement avec ironie avoir pour résidence principale la compagnie aérienne Qantas. Aujourd’hui, il reconnaît privilégier des séjours de 1 à 2 mois dans diverses villes du monde.



D’un autre côté, les digital nomads ont eux aussi toutes les raisons d’adopter les cryptomonnaies dans leur mode de vie. Ils pourraient en effet par exemple profiter de la réception et de l’envoi de paiements internationaux quasiment sans frais et en quelques secondes. En outre, les coûts de conversion des cryptomonnaies en monnaies locales ont l'avantage d’être souvent très faibles.

Bref, vous l’aurez compris, nomadisme numérique et cryptomonnaies forment un couple parfait !

La Polynésie, terrain de jeu rêvé des crypto-nomades ?


Pour la Polynésie, le développement d’activités 100 % numériques est probablement l’une des clés pour faire face aux handicaps avec lesquelles elle compose depuis toujours : isolement des populations, éloignement d’autres territoires, etc.


Que vous résidiez à Wall Street ou au bord du lagon de Moorea, vous êtes dorénavant en mesure d’agir numériquement avec la même force et la même amplitude. Puisqu’il n’y a pas plus numérique que le secteur des cryptomonnaies, soyons fous : et si la Polynésie devenait la terre d’accueil des crypto-nomades ?


Aujourd’hui, l’Europe de l’Est, l’Asie du Sud-Est, le Portugal, l’Argentine, Maurice, Dubaï ou encore le Mexique sont particulièrement plébiscités. Mais la Polynésie a également de nombreux arguments à faire valoir pour séduire ces aventuriers des temps modernes !

  • Une stabilité économique, structurelle et logistique induite par sa proximité avec la France.

  • Une sécurité garantie selon les meilleurs standards internationaux.

  • Une fiscalité particulièrement légère - pas d'impôt sur le revenu, imposition des sociétés inférieure aux normes internationales -.

  • Une vie économique et des structures locales bien établies.

  • Un réseau Internet fiable et sécurisé par plusieurs câble sous-marin.

  • La possibilité de travailler selon le modèle du « follow the sun » (dont on reparlera rapidement), lorsqu’une grande partie du reste du monde dort.

  • Mais surtout, un cadre de vie exceptionnel et paradisiaque !



Une chose est sûre, le développement du numérique et du digital nomadism est une aubaine pour les territoires portés sur le tourisme. Ces millions de professionnels ne remplacent pas les habituels vacanciers, mais ils peuvent sans aucun doute constituer une source de développement économique inespérée.

À ce titre, il y a fort à parier que les zones du globe qui seront capables d’accueillir les digital nomads tout en proposant un cadre favorable aux cryptomonnaies jouiront d’un terreau économique très intéressant. Et à ce jeu là, la Polynésie a de nombreuses cartes à jouer !

1 147 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png