Emploi blockchain et crypto : Comment se former à votre futur métier ?

Ia ora na ! Et bonjour à tous, même à ceux qui ne parlent pas cette magnifique langue qu’est le Tahitien !


Aujourd’hui nous allons voir ensemble ce qu’il est possible de faire en termes de formation pour quiconque souhaiterait faire carrière dans la crypto et la blockchain, ou simplement s'habituer en douceur à un écosystème qui a vocation à prendre de plus en plus de place et d'importance... y compris peut-être dans vos activités actuelles !


La formation blockchain, un secteur en plein essor Vous avez envie de vous lancer dans un des nombreux métiers possibles de la blockchain, mais vous partez de 0 ? Ou alors vous avez déjà un niveau plus qu’honorable et vous souhaitez vous spécialiser dans une branche spécifique ou sur une blockchain en particulier ? Voyons ensemble comment faire !

Avant toute chose, il faut savoir que la grande majorité des acteurs « connus » de l’écosystème blockchain aujourd’hui sont autodidactes. Je pense que l’on peut estimer sans trop se tromper que près de 90% des personnes qui travaillent aujourd’hui (à temps plein où juste en complément) dans la crypto se sont formés tout seul.


Mot LEARN écrit sur des lettres en bois

L’autodidactisme (oui c’est un mot un peu barbare, mais, croyez moi, ça existe) est une part importante de la formation pour arriver à appréhender ce milieu.


Si vous ne pensez pas être capable de le faire, ou si vous n’en avez pas le temps (car oui, être autodidacte demande du temps), nous verrons plus bas comment vous aider !


Être autodidacte, c’est quoi ?


Tout simplement, ça veut dire que vous allez vous « auto » former. Et pour être autodidacte dans le milieu de la blockchain, il y a des tonnes et des tonnes d’outils qui pourront vous aider à monter en niveau.

Cerveau représenté de manière electronique

Twitter

Le premier outil, comme pour la recherche d’emplois, c’est Twitter.

Il existe un nombre incalculable de comptes, en français ou d’autres langues si vous avez la chance d’être bilingue, qui vous permettront de comprendre ce qu’est la blockchain. Comment elle fonctionne, qu’est-ce que c’est que Bitcoin, qu’est-ce que c’est qu’Ethereum, comment marche un wallet, comment faire pour acheter des tokens, etc, etc.

Ces comptes sont bien évidemment très nombreux et il sera nécessaire de faire le tri entre ceux qui apportent réellement des connaissances, et ceux qui sont là pour vendre des projets qui se révéleront être de pures arnaques.

Ce tri, vous le ferez très vite de vous-même, il ne vous faudra pas longtemps pour vous faire un avis.

Dans un premier temps, si vous êtes débutant, vous pourrez vous focaliser sur des comptes qui postent des threads dont le but est de vulgariser le fonctionnement de la blockchain, d’une application ou d’une cryptomonnaie. Ensuite, quand vous serez plus à l’aise, il vous sera possible de viser le domaine qui vous attire le plus. Des comptes comme celui de Monsieur TK sont spécialisés dans le minage de cryptomonnaies, là ou des comptes comme celui de DocMarmott ou Esprit Cryptique ont pour but de vous éclairer sur la technologie de manière générale.

Si vous commencez à être très pointu en termes de compréhension, vous pouvez alors suivre des personnes comme Marc Zeller ou Sami qui vous parleront technique tout en restant très pédagogues.

Une catégorie un peu à part concerne le monde du trading. Si vous avez envie de vous spécialiser dans ce domaine, ou tout simplement d’en découvrir plus sur le fonctionnement de l’achat/revente de cryptomonnaie, il faudra sélectionner encore plus finement les comptes à suivre. Beaucoup de personnes se disent « trader » après seulement quelques jours ou semaines sur Twitter. Réussir des achats quand les prix montent (bull market) est très facile, le faire quand le marché stagne ou baisse (bear market) c’est beaucoup plus difficile. Un point très important à regarder, c’est l’incitation que le compte va faire auprès de son public. S’il donne seulement son avis sur le marché, les tendances ou des cryptos, c’est positif.


Image de trading sur téléphone

S’il incite ouvertement à acheter un token en particulier, ou si vous sentez que le compte est sponsorisé sans l’avouer, fuyez. Cela vous évitera d’apprendre des bêtises, et potentiellement de perdre de l’argent. Des comptes comme celui de Raptor, Crypt0celot ou Kolepi vous aideront à apprendre tout en restant accessibles et surtout sans risques de scam.


Youtube


Youtube est une mine d’or pour apprendre. Comme partout, il y a du bon et du moins bon, mais quand on suit les bons comptes, c’est un moyen d'apprentissage extraordinaire.

Beaucoup de youtubeurs sont là depuis des années, et ont commencé à faire de la vulgarisation alors que personne n’avait encore réellement entendu parler du Bitcoin. Bien sûr, ancienneté n’est pas forcément synonyme de qualité, mais de manière générale un compte qui dure dans le temps implique que son approche et sa manière de voir les choses sont bonnes.


Comme pour Twitter, Youtube vous permettra de vous faire une sélection de comptes sur-mesure. Encore une fois, si vous êtes passionnés par une branche de la technologie en particulier, ou si vous êtes plutôt dans la philosophie d’avoir une culture générale étendue sur tous les sujets, vous trouverez votre bonheur.

Des passionnés comme Hasheur, Sami, Monsieur TK, vous donneront toutes les billes nécessaires pour démarrer la compréhension de ce qu’est la blockchain et son univers, ou pour vous rendre expert dans l’écosystème Avalanche ou le minage de Flux.

Discord – Telegram et autres plateformes

L’échange, surtout entre passionnés, est l’un des meilleurs moyens d’apprendre. Que ce soit via Discord qui vous permettra de parler avec des groupes spécialisés sur certaines technos (NFT, Minage, Trading), Telegram ou même Facebook, la communauté est grande et vous permettra d’avancer de manière très collégiale.

Comme pour Twitter et Youtube, il va de soi qu’il y aura toujours des personnes malintentionnées qui ne sont là que pour prendre votre argent, mais c’est une minorité en rapport avec les personnes précieuses que vous pourriez rencontrer.


Les médias crypto


Que ce soit pour l’apprentissage ou pour la veille technologique (nous en reparlons plus bas), il est indispensable de lire la « presse » crypto.

Vous pourrez trouver nombres d’articles sur des sujets précis de l’écosystème (comme par exemple Elrond, ou qu’est-ce qu’un token ou un NFT), des tutoriels ou des news très génériques sur tout ce qui se passe dans l’univers crypto. Le PICS et le Journal du Coin ont cette vocation à aider, démocratiser et surtout se mettre au niveau du lecteur, au gré de ses envies et de ses besoins en terme d’apprentissage.


Les podcasts


Il y a des personnes qui ont besoin de « visuel », d’autres qui préfèrent écouter. Pour ceux-ci, les podcasts sont un excellent outil d’apprentissage. Bien entendu, vous pouvez utiliser Youtube comme outil de podcast mais, si vous regardez une vidéo de type didacticiel, ça va vite être compliqué de comprendre sans voir ce qu'explique votre youtubeur préféré.

Photo d'un micro pour podcast

Alors qu’avec un podcast, l’explication sera faite pour que vous compreniez sans avoir d’image. Libre à vous d’écumer Spotify, Deezer ou Apple Podast pour trouver l’émission qui vous plait et qui vous permettra d’apprendre tout en faisant votre jogging ou en préparant votre po'e maison pour les invités.


Internet


Vous l’aurez compris, pour apprendre de manière autodidacte, il vous faudra être curieux, et passer du temps à lire, à regarder et à écouter. Votre capacité d’apprentissage est bien sûr un atout dans ce mode de fonctionnement, mais tout le monde peut le faire, avec plus ou moins de facilité parfois. Le temps nécessaire n’est pas forcément très conséquent, mais c’est un élément à prendre en compte. Si vous souhaitez commencer à comprendre comment marche l’écosystème crypto, vous pouvez jeter un œil sur Twitter le matin en buvant votre café, et regarder une vidéo le soir. Petit à petit, vous prendrez plaisir à suivre l’actualité et vous dévorerez les articles de news et le contenu sur des sujets pointus.

En revanche, si vous souhaitez faire de la blockchain votre métier, cela demandera forcément plus de temps, et donc d’investissement personnel. Peut-être que vos soirées ou vos weekends seront consacrés à la découverte ou à l’approfondissement de certains sujets.

Pourquoi ne pas commencer par lire le livre blanc du bitcoin, ou encore celui d’Ethereum ?

Quel que soit votre profil, et votre but, vous verrez que l’on devient très vite accro à ce monde passionnant, et qu’une fois que l’on a commencé à le découvrir, les heures de lecture et de vidéos défilent plus vite que les heures de sommeil que l’on s’accorde !


Les livres


Si vous faites partie des personnes qui préfèrent lire sur format papier, il existe nombre de livres qui traitent du sujet de la blockchain, de bitcoin ou d’autres branches de l’écosystème.



Photo d'un livre et de prises de notes

Vous trouverez très facilement une liste de livres disponibles sur les plateformes comme Amazon ou la Fnac, tel que l’incontournable Mastering Bitcoin de Andreas Antonopoulos. Le niveau de lecture est assez technique, donc potentiellement difficile pour un débutant, mais c’est une mine d’or pour comprendre ce qu’est Bitcoin. Il existe beaucoup d’autres ouvrages, plus accessibles pour démarrer tel que The Internet of Money ou l’Etalon Bitcoin.


Les formations


Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de lire, regarder des vidéos ou passer des heures sur Google, vous pouvez vous lancer dans une formation, gratuite ou payante, qui vous permettra d’acquérir les bases de ce que vous rechercher dans le domaine qui vous tient à cœur. Une majorité des formations gratuites concernent le développement, que ce soit en langage Solidity (le plus courant), en Python ou en Rust, vous avez l’embarras du choix. De très bons sites permettent de se former tout en s’amusant, comme l’excellent CryptoZombie qui vous apprendra à créer un jeu, tout en vous apprenant les bases du codage d’un smart contract.


Image d'un cryptozombie

Il existe bien sûr beaucoup d’autres plateformes, qui seront plus ou moins adaptées en fonction de votre besoin, et surtout de votre niveau. Si vous avez de bonnes bases en programmation, vous pourrez trouver de très bonnes formations sur Solidity par exemple. Par contre si vous partez de zéro, alors pourquoi ne pas faire un tour sur des sites tels que OpenClassrooms qui est un incontournable dans le domaine.

Vous pouvez également faire appel à un organisme de formation, qui vous prendra en charge pour des formations plus ou moins longues (de quelques heures à plusieurs semaines) avec du contenu en présentiel ou en distanciel suivant vos besoins et vos envies. Il est possible pour cela d’utiliser votre CPF (Compte Personnel de Formation) pour lequel vous cotisez en travaillant. Faites attention toutefois aux très nombreuses arnaques qui circulent, que ce soit en termes de formation, ou de phishing avec de fausses adresses. La seule vraie adresse pour consulter votre solde CPF est celle-ci https://www.moncompteformation.gouv.fr/


Si vous recevez des sollicitations par mail, téléphone ou pigeon voyageur, ne répondez pas ! Personne ne vous contactera pour vous dire que votre solde CPF arrive à son terme. Si c’est le cas, vous êtes victime d’une tentative de fraude.

N’hésitez pas à lire cette page recensant les bonnes pratiques avant de vous inscrire sur une formation.

À savoir également, en France (pas encore en Polynésie Française), l’organisme de formation doit être certifié Qualiopi. N’hésitez pas à demander à l’organisme que vous avez sélectionné la preuve de sa certification.

Pour savoir si la formation que vous souhaitez faire correspond bien à la réglementation, et si elle sera reconnue à titre professionnel, vous pouvez regarder sur le site de France Compétences.

Cependant, la reconnaissance professionnelle est encore très faible dans le domaine de la blockchain, car c’est un domaine encore récent, et les programmes ne sont pas encore reconnus par l’état. Il existe des cours liés à la blockchain dans les cours universitaires, mais pas encore de métier reconnu « légalement » et sanctionné d’un diplôme.

Formation crypto

Ainsi, une formation reconnue par France Compétence sera un plus, même si elle ne vous ouvrira pas forcément plus de portes qu’une formation qui ne l’est pas. Sur le marché du travail, votre faculté à vous vendre sera bien plus importante qu’une « certification ». Votre savoir, votre culture générale et votre niveau technique seront une bien meilleure vitrine qu’un certificat. Mais les compétences que vous aurez acquises lors d’une formation seront un atout majeur pour vous aider à vous placer.


Les pièges à éviter


De manière générale, toute formation payante que l’on vous proposera en message privé par Twitter, en publicité par Youtube ou en groupe via discord, est à fuir. Vite. Et loin.

Des formations de trading « pas cher » que l’on vous vend à 500€ et qui vous promettent de récupérer votre argent en moins de 24h via ce que l’on va vous apprendre, c’est un piège. Beaucoup essayeront de vous vendre ce type d’offre, souvent via Discord, Telegram, Facebook ou encore Tiktok, ne tombez pas dans le panneau. Le temps passé à apprendre par vous-même, de manière gratuite grâce à tous les outils dont on a parlé plus haut sera toujours plus bénéfique, et rentable, pour vous. Vous économiserez de l’argent, et votre santé en fuyant ce genre d’offres malhonnêtes.

Si vous souhaitez réellement faire une formation payante, prenez le temps de vérifier que la personne est déclarée (ne donnez pas d’argent pour une formation « au black »), et si c’est en France qu’elle est certifiée Qualiopi. Cela l’engage à respecter des critères très précis et un parcours pédagogique qui sera inexistant dans une formation rapide et « pas chère » sur Telegram.


La veille technologique


La veille est une chose primordiale si vous souhaitez vous reconvertir dans le milieu de la blockchain. Cet écosystème est encore jeune, et donc en perpétuelle évolution. La technologie qui se trouve derrière, les cryptomonnaies, les protocoles, le matériel de minage, les techniques d’analyse des cours, tout est en mouvement permanent. Que vous souhaitiez devenir consultant, spécialiste d’une blockchain en particulier ou développeur, il faudra effectuer ce travail de veille de manière régulière.


Veille technologique

Ça peut-être de quelques minutes par jour, à quelques heures par semaine suivant votre temps et votre appétence pour la nouveauté, mais c’est une étape obligatoire. La veille vous tiendra au courant des nouveautés, des changements de consensus, de la naissance d’une nouvelle blockchain et de ses caractéristiques, et vous apportera une culture générale qui sera un vrai plus. Quel que soit le travail visé, de rédacteur à trader en passant par community manager, la veille technologique vous aidera à toujours proposer du meilleur contenu, et surtout le meilleur de vous-même.

N'oubliez pas que bien qu’elle soit apparue en 2009, la blockchain est une technologie encore méconnue par le grand public. Vous êtes « early adopter » dans le domaine si vous vous intéressez à son écosystème, et encore plus si vous souhaitez en faire votre travail. Tout est à construire encore dans le milieu professionnel ! Votre capacité à vous former (seul ou non) et à vous construire une culture, que ce soit de manière générale ou sur un domaine très précis qui vous passionne fera la différence auprès d’un recruteur.


J'espère que cet article vous aura aidé à voir plus clair parmi les différentes possibilités existantes pour se former, et qu'il vous aidera à franchir le pas, parfois difficile de se lancer dans une vraie formation. Toute l'équipe du PICS sera ravie d'en discuter plus en détails avec vous sur nos différents supports, que ce soit sur Linkedin, Twitter ou très bientôt sur notre forum.


Tortue qui dit au revoir

Passez une bonne journée amis lecteurs. Nãnã, mea mã !

609 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png