TOUT comprendre à Bitcoin et aux cryptomonnaies en 18 questions simples

Vous n’y comprenez absolument rien mais le sujet vous intrigue ? La cryptomonnaie, vous semble obscure, compliquée, avec ses concepts technologiques nouveaux, son vocabulaire bizarre… et souvent un peu suspect ? Cet article est fait pour vous !


Aucune notion technique compliquée, pas de détails inutiles, on va à l’essentiel en 10 minutes !


Vous partez de 0 ? C’est parfait ! Dans 10 mns vous aurez compris les raisons pour lesquelles tout le monde parle aujourd’hui de Bitcoin et des cryptomonnaies et pourquoi il est important que vous en compreniez, vous aussi, les bases et les enjeux.




1. Depuis combien de temps existe t-il de la cryptomonnaie ?


Environ 13 ans, soit depuis l'apparition de Bitcoin, ancêtre commun et respecté de toutes les cryptomonnaies actuelles.


Cependant la cryptomonnaie n’a pendant longtemps été utilisée que par une communauté de passionnés (et ça a d’ailleurs permis de faire beaucoup de tests de sécurité, afin de vérifier que tout fonctionnait bien). La cryptomonnaie ne commence vraiment à être utilisée par un public plus important que depuis peu (quelques années).


2. Pourquoi la cryptomonnaie est-elle apparue ? Quel problème règle t-elle ?


La première cryptomonnaie historique (le Bitcoin, donc) est apparue peu de temps après la crise bancaire mondiale dite « des subprimes » en 2008.


Les banque venaient de démontrer une fois de trop qu’elles tendaient à privilégier les intérêts de quelques uns (les actionnaires, les gros clients, les puissants), au détriment des simples citoyens.


Ces banques, en dépit de leur gestion catastrophique d’alors, seront finalement renflouées par les Etats, grâce à l’argent public venant…. de ces mêmes citoyens !


Le créateur de Bitcoin est donc arrivé avec une nouvelle proposition, qui n’avait aucun précédent. Il a présenté les détails techniques permettant la mise en place d’une nouvelle monnaie, entièrement électronique, fondée sur une nouvelle technologie baptisée blockchain (vous voulez comprendre la blockchain en 5 questions simple ? c'est par ici).


Son ambition : qu’il devienne possible de se passer entièrement des banques, rien que ça.


Cette innovation, il l’a proposée gratuitement, sans rien demander en retour. L’inventeur de Bitcoin et d’ailleurs toujours inconnu. C’était il y a plus de 13 ans, et aujourd’hui cette innovation est considérée comme l’avenir de la monnaie, en mesure de la remplacer en partie.


3. La cryptomonnaie, c’est une mode ?


Imaginez quelqu’un vous expliquant en 1999, « Internet ? c’est une mode ! ». Ca se passe de commentaire, cette comparaison est la meilleure qu’on puisse faire.


A l’époque, tout comme la crypto aujourd’hui, il était difficile de comprendre son fonctionnement. Le web passait volontiers pour un outils subversif, au pire inutile, ou ne servant qu’aux hackers et à la pornographie


Cette certitude que la cryptomonnaie est là pour durer ne vient pas d’une communauté un peu exaltée ou aveuglée par un culte qui serait rendu au Bitcoin.


Tesla, Paypal, Facebook, AirBnb, MicroStrategy, eBay... Certaines des grandes entreprises du monde intègrent actuellement les crypto-actifs, la blockchain et parfois même très directement Bitcoin, à leur fonctionnement.


Récemment, un premier pays souverain, le Salvador a décidé de faire de Bitcoin une monnaie légale, au même titre que le dollar US


La plupart des banques centrales à travers le monde œuvrent en ce moment même à la création de « Monnaies digitales de Banques Centrales ».


Faites confiance aux capacités d’anticipation de ces organismes. Les banques ont absolument conscience du fait que la technologie blockchain et la cryptomonnaie changeront le paysage économique et monétaire définitivement.


Les banques qui ne sont pas en accords avec cette nouvelle donne auront vraisemblablement disparu dans la prochaine décennie.


4. De quoi ai-je besoin pour commencer à utiliser de la cryptomonnaie ?


Un ordinateur, une connexion Internet, un compte en banque et une carte bancaire suffisent pour vous lancer dans l’aventure. Ces éléments seront en effet suffisants pour acheter vos premières cryptos sur un site de confiance (posez la question à la communauté afin de sélectionner les entreprises auxquelles vous pouvez faire confiance, vous trouverez régulièrement sur le site officiel du PICS des articles sur le sujet).


5. Combien dois-je investir ?


Il est déconseillé de commencer avec des sommes importantes.


Vous pouvez acheter vos premières cryptomonnaies avec quelques euros seulement. Il est même régulièrement possible d’obtenir des cryptomonnaies gratuitement en suivant l’actualité du secteur. Certaines entreprises vous distribuent en effet de la cryptomonnaie pour faire connaitre leurs services par exemple. On appelle ces opérations des « Airdrops ».


6. La cryptomonnaie, c’est vraiment de l’argent ?


Oui. Au moment de la rédaction de cet article, la valeur totale des cryptomonnaies en circulation est d’environ 1900 milliards de dollars. Un grand nombre de cryptomonnaies (mais pas toutes) correspondent à l’une des définitions universelles de la monnaie : un moyen d’acheter et vendre biens et service et une réserve de valeur.


7. J’ai acheté ou gagné des cryptomonnaies. Je change d’avis, est-ce que je peux récupérer de l’argent traditionnel ?


Oui, il existe de nombreuses plateformes et outils qui permettent de faire des conversions. C’est une manipulation pas plus compliquée que de faire du change entre du dollar et de l’euro par exemple.


Simplement, l’opération n’est pas encore facile à exécuter à des guichets physiques comme les bureaux de change qu’on trouve à l’aéroport. Tout se passe sur des sites internet qui sont spécialisés dans cette opération.


8. Les sites internet pour échanger de la cryptomonnaie, je peux leur faire confiance ?


Pas toujours ! Il faut être vigilant car il existe malheureusement beaucoup d’escroqueries dans le secteur.


Il est donc important de choisir des entreprises avec de l’ancienneté, une excellente réputation et qui se conforme aux lois et règlements internationaux . Kraken, Binance ou Coinbase sont d’excellents choix. Ces entreprises sont nommées des « Exchanges » (on y échange des cryptomonnaies et des devises traditionnelles entre elles, contre des frais de change).


9. Est-ce qu’on peut « toucher » une cryptomonnaie ? Existe t-il des pièces ou des billets ?


Non, une cryptomonnaie existe sous la forme d’une information. Elle est « virtuelle » et fonctionne sur une réseau qui nécessite de l’électricité et des appareils électroniques pour la manipuler (ordinateur de maison, téléphone, clefs USB spécifiques…). Il n’y a pas besoin de beaucoup d’énergie (quasiment rien) pour simplement utiliser la plupart des cryptomonnaies au quotidien.


10. Si c’est virtuel, est-ce que je risque de tout perdre s’il y a une panne ? Est-ce que mon argent est en sécurité ?


La technologie derrière les cryptomonnaies est nommée blockchain. Votre argent est en sécurité car il est protégé par cette technologie qui repose sur des principes cryptographiques et mathématiques extrêmement puissants.


Du strict point de vue des technologies employées, vos cryptomonnaies sont plus en sécurité grâce à la blockchain que votre argent « stocké » sur les ordinateurs de votre banque traditionnelle.


On pourrait d'ailleurs sans exagération considérer que l'argent sur votre compte en banque traditionnel est infiniment plus "virtuel" que vos cryptomonnaies sécurisées par la blockchain, qui ne peuvent être saisies par un tiers sans votre autorisation, dont l'existence est absolument impossible à effacer et qu'aucune panne ne peut atteindre.


11. On parle de sécurité, mais les média évoquent régulièrement des piratage d’énormes quantités d’argent en cryptomonnaies !


Le terme de « piratage » est très large. Ce qu’il faut retenir, c’est que la blockchain de la plus ancienne des cryptomonnaies : Bitcoin, n’a JAMAIS été « piratée ».


En 13 ans, la blockchain de Bitcoin n’a jamais non plus été « arrêtée« , personne n’a été capable de l’empêcher de fonctionner et de faire son boulot. Et pourtant, avec la valeur d’un Bitcoin, imaginez à quel point les meilleurs pirates et informaticiens du monde sont motivés !


Quand on parle de « piratage », il s’agit dans l’immense majorité des cas d’erreurs humaines ou de manipulations, soit de la part des plateformes d’exchange ou de particuliers qui ont laissé accessibles des informations confidentielles ou n’ont pas été prudents avec leur matériel (il ont laissé trainer leur clef privée par exemple, ou la plateforme de stockage des cryptomonnaies n’a pas respecté des règles de stockage de ses devises). C’est la raison pour laquelle, si vous utilisez des exchanges, restez dans le TOP 10 du secteur.


12. Est-ce qu’il existe une « banque de la cryptomonnaie «


Non. C’est une des révolutions qui va de pair avec l’essor des cryptomonnaies : il n’y a plus besoin d’autorité centrale pour vérifier les transactions et « faire le gendarme ». Le système est décentralisé et ne nécessite plus qu’une entité « garantissent » pour vous les transactions.


C’est en réalité l’intégralité du réseau qui sécurise dorénavant toutes les transactions, par le biais de l’action d’acteurs importants de la blockchain que l’on surnomme « mineurs » . Cela résout beaucoup de problèmes de concentration de pouvoirs dont les banques notamment ont prouvé qu’elles en faisaient parfois un usage défaillant.


13. Je peux stocker et conserver moi-même mes cryptomonnaies ?


Bien sur, et c’est même conseillé !


Il existe des outils qui permettent de stocker à l’abri et « hors ligne » vos cryptos (elle sont sur un support entièrement indépendant d’Internet, et ne courent donc pas le moindre risque. On appelle ça le « stockage froid »).


14. J’entend parler de « monnaie digitale », de « cryptos », de « coins », de tokens », de « jetons »… C’est quoi la différence ?


Inutile de vous compliquer la vie pour le moment. Tous ces termes renvoient aux même notions. Si vous le souhaitez, vous pouvez aller découvrir les subtilités dans cet article spécifique.


15. Est-ce qu’on peut devenir riche avec la cryptomonnaie ?


Oui. Et on peut également tout perdre, et finir pauvre !


Beaucoup de gens se mettent aux cryptomonnaies parce qu’ils ont l’impression qu’il risquent de « manquer le créneau » et qu’ils ont entendus que des gamins avec leur ordinateur dans leur chambre étaient devenus millionnaires.


Et c’est rigoureusement vrai !


Le problème, c’est que si vous débarquez dans le secteur avec cette motivation, vous allez au devant de grosses déceptions. Par ailleurs vous deviendrez une cible idéale pour les escrocs (on les appelle « scammers » dans le milieu crypto).


Il est probablement encore possible de devenir riche en investissant dans les cryptomonnaies. Après tout, de nombreux analystes et économistes très sérieux considèrent que le Bitcoin pourrait atteindre une valeur de 100 000 à 250 000 euros dans les 4 prochaines années.


Mais il est indispensable de faire preuve de prudence, de rigueur et de mettre en place une stratégie.


16. Les cryptomonnaies, c’est un peu comme la bourse ?

Oui, dans la mesure où la valeur de la cryptomonnaie est intégralement indexée à l’offre et la demande et que sa valeur fluctue donc.


Mais une version de la bourse « extrême », où il n’est pas rare de voir d’énormes baisses, suivies de hausses vertigineuses. Il faut avoir le cœur bien approché ou être un trader professionnel pour tirer avantage de ces énormes fluctuations. Déconseillé si vous débutez donc.


17. toutes les cryptomonnaies voient-elles leur valeur fluctuer ?


Non. Il existe une catégorie de cryptomonnaie indexées à des monnaies traditionnelles ou à un actif quelconque (de l’or, de l’immobilier..) et dont la valeur ne fluctue pas. On les appelle des « stablecoins » et ils sont d’ailleurs assez pratiques pour sécuriser des gains obtenus sur des cryptomonnaies plus turbulentes.


18. Est-il possible de se créer un revenu passif/régulier avec mes cryptomonnaies ?


Oui. A l’image des banques, certaines plateformes proposent par exemple de vous verser des intérêts si vous verrouillez un certain temps vos avoirs. Il existe également des sociétés qui vous permettent de « prêter » vos cryptos, en échange également d’intérêts. On y reviendra dans un article dédié.


Enfin, participer à la sécurisation d'un réseau blockchain, via la gestion d'un masternode par exemple, pourra vous permettre de bénéficier de revenus passifs et réguliers.


On arrive à la fin de cette rapide découverte. J’espère que les choses sont un peu plus claires pour vous !


Restez connecté au site PICS officiel pour continuer à découvrir le secteur de la manière la plus sécurisée possible. N’hésitez pas à vous servir également du groupe de discussion pour demander conseil à la communauté.

784 vues

Posts récents

Voir tout
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png