Mon premier wallet crypto - Metamask, installation et configuration

Ia ora na les amis ! Et bonjour à tous ceux qui ne parlent pas cette magnifique langue qu’est le Tahitien !


Aujourd'hui nous allons voir ensemble comment installer, configurer et utiliser l'un des wallet les plus connus et les plus utilisés : Metamask


Avant de démarrer, faisons un point rapide sur le vocabulaire qui sera utilisé dans ce tutoriel.

  • Un wallet : On peut traduire littéralement par portefeuille, ou porte-monnaie. C'est l'outil qui va vous permettre de conserver vos cryptomonnaies.

  • Custodial et non custodial : Ces deux termes, qui sont des opposés, définissent le type de votre wallet.

Un wallet custodial implique que vous n'êtes pas maître de vos clés privées. En général, ce sont les wallets de plates-formes d'échanges comme Binance, Coinbase ou Kraken par exemple. Vous pouvez transférer des fonds dessus sans vous poser trop de question, mais en cas de problème vous êtes dépendant de la plate-forme.

Un wallet non custodial, est par définition son opposé. Vous êtes maître de votre clé publique ET de votre clé privée.


Metamask est un wallet non custodial.


  • Seed phrase : Traduit en général par le terme "phrase de sauvegarde", une seed est une suite de mots (12, 15, 18, 21, 24, 25 suivant les wallets). Ces mots sont générés aléatoirement à partir d'une base de données et ils vous serviront à restaurer votre wallet en cas de perte.

  • Clé publique, clé privée : Ce système est utilisé lors d'une cryptographie asymétrique, comme pour Bitcoin ou Ethereum.

La clé privée vous permet de vous identifier, elle est à sauvegarder précieusement. Comme son nom l'indique, il ne faut jamais, jamais, jamais la donner à qui que ce soit. C'est votre clé, en cas de perte de votre wallet elle vous permettra de récupérer vos cryptos.


La clé publique est celle qui sera utilisée pour valider que vous êtes bien le réceptionnaire d'une transaction. De cette clé, utilisant un format assez peu sympa à lire, découlera votre adresse publique, qui est mise en forme pour être plus « user friendly ».


 

Aller... Vous êtes prêt ? Votre navigateur préféré est ouvert et vous souhaitez que l'on installe Metamask ensemble ? C'est parti !


La première étape consiste à installer l'extension. Première chose très importante, les copies, les faux Metamask sont légion, donc prenez bien le temps de vérifier celui que vous installez.

Vérifiez que son logo est le bon, qu'il porte le bon nom et surtout jetez un œil au nombre d'utilisateurs. Metamask est le wallet sur navigateur le plus utilisé, donc n'installez surtout pas celui qui est utilisé par 14 personnes !

Capture d'écran de Metamask

Une fois installé, vous allez obtenir un joli message de confirmation et un renard qui suivra votre souris dans tous ses mouvements. Cliquons sur « Démarrer ! »

Capture d'écran de Metamask

La première étape va consister à créer un nouveau wallet, donc nous cliquerons sur « Passons à la configuration - Créer un portefeuille » Bien entendu si vous avez déjà un compte, vous pouvez l'importer directement.


Capture d'écran de Metamask

Metamask vous demandera immédiatement de créer un mot de passe. Ce mot de passe n'est pas lié à vos cryptomonnaies ni à vos adresses, c'est le mot de passe de l'application Metamask.


Il vous sera indispensable pour déverrouiller l'application et utiliser votre wallet. Donc mettez quelque chose de compliqué, voire même de générer automatiquement par un gestionnaire de mot de passe. Et bien entendu, souvenez-vous en !

Capture d'écran de Metamask

Une fois le mot de passe validé, Metamask vous proposera une petite vidéo pour vous expliquer le fonctionnement de l'application. Elle est très courte, je vous conseille grandement de prendre le temps de la regarder.


Capture d'écran de Metamask

L'étape suivante sera de récupérer la phrase secrète (appelée Seed Phrase en anglais) et ensuite de la vérifier.

NOTEZ bien cette phrase quelque part. Je vous conseille de l'inscrire sur un papier que vous garderez en sécurité.


Vous pouvez également la stocker dans un gestionnaire de mot de passe, type Keepass.

Si vous comptez transférer de grosses sommes sur votre Metamask, mettez cette clé en sécurité (coffre fort, banque ou autre) à l'abri du vol et du feu. Il est d'ailleurs grandement déconseillé d'utiliser de grosses sommes via Metamask sans passer par un hard wallet (type Trézor ou Ledger). Nous en parlerons dans un autre article, n'ayez crainte. Je vous déconseille également de stocker cette clé dans un mail que vous vous seriez envoyé, ou dans un drive si le fichier n'est pas crypté. Un piratage d'informations, que ce soit par virus ou via les boîtes mail est très rapide, et très, très fréquent.


Cliquez donc maintenant sur « Cliquez ici pour révéler des mots secrets »

Capture d'écran de Metamask

Metamask vous dévoile alors votre Seed, elle comporte 12 mots. Encore une fois, notez la bien ! Dans la capture d'exemple il n'y en a que 10, j'en ai volontairement effacé 2 pour que vous ne puissiez pas jouer avec le wallet du PICS, petits malins !

Capture d'écran de Metamask

Pour vérifier que vous avez bien noté votre seed, Metamask va vous demander de la confirmer. Il vous faudra donc cliquer sur les 12 mots, l'un après l'autre, dans l'ordre exact défini dans votre seed.


Capture d'écran de Metamask

Une fois cette étape terminée, vous voilà sur votre compte numéro 1 ! (Account 1)


Capture d'écran de Metamask

Nous allons voir un par un les différents blocs qui composent cette interface.

Capture d'écran de Metamask
  1. Le nom de votre compte. Vous allez pouvoir le renommer pour lui donner un nom beaucoup plus parlant par la suite. Vous avez juste en dessous votre adresse publique (0x899...b766).

  2. Votre solde en ETH (car ici c'est un wallet Ethereum) et son montant en dollars.

  3. Le réseau utilisé par votre wallet. Par défaut vous serez connecté au réseau principal Ethereum, nous allons voir comment en rajouter d'autres ensuite.

  4. Dans cette partie apparaissent vos tokens (jetons). Par défaut seul la cryptomonnaie de la blockchain est visible (ETH pour Ethereum, AVAX pour Avalanche, BNB pour la BSC).

  5. Pour visualiser les autres tokens disponibles sur votre wallet, il faudra les ajouter via ce lien "importer des jetons".


Nous allons commencer par donner un nom à ce compte afin de voir plus clair.

Cliquez sur l'icône rond et coloré sur la droite de la fenêtre

Capture d'écran de Metamask

Vous voyez apparaître ce "Account 1". Il faut savoir que vous pouvez créer autant de compte que vous le souhaitez.

N'hésitez donc pas à faire des tests pour vous entraîner afin de comprendre les possibilités offertes par Metamask (et elles sont nombreuses).

Capture d'écran de Metamask

Ici nous allons nous contenter d'un compte. Et nous aimerions qu'il s'appelle « Compte formation PICS »

Pour cela il faut cliquer sur les 3 points empilés (1) à la verticale, puis sur « Détails du compte » (2)


Capture d'écran de Metamask

Vous avez maintenant la visu sur les informations de votre compte. Cliquez sur le petit crayon pour renommer le compte et donnez-lui le nom que vous souhaitez ! (si vous l'appelez Hellmouth, n'oubliez pas de nous faire suivre les captures d'écran pour que l'on puisse rire).


Capture d'écran de Metamask

Vous avez également en visu l'adresse publique du compte, que vous pouvez copier ou utiliser via un QR code. Nous verrons comment l'utiliser.


Une étape PRIMORDIALE est la sauvegarde de la clé privée de votre compte. Cliquez donc sur « Exporter la clé privée »

Capture d'écran de Metamask

Afin de vérifier que vous n'êtes pas une personne mal intentionnée, Metamask vous demandera votre mot de passe. Celui que l'on a défini ensemble au début de l'installation.


Capture d'écran de Metamask

Une fois votre clé privée affichée, copiez là sur un bloc note pour l'imprimer, ou dans un gestionnaire de mot de passe. Ne perdez surtout pas cette clé privée, elle vous permettra de restaurer votre compte si vous souhaitez installer Metamask sur un autre périphérique (ou si votre ordinateur vous lâche).


Capture d'écran de Metamask

Maintenant que vous avez sauvegardé la clé, nous allons prendre le temps de comprendre comment fonctionne le wallet Metamask et le système de seed, de comptes et de clés.


Vous l'avez vu, au départ Metamask vous donne une phrase de 12 mots, la seed. Cette phrase est la phrase « mère » de votre portemonnaie. Sans elle, vos cryptomonnaies sont perdues.


Pour de vrai. Et pour toujours. Donc NOTEZ LA BIEN.


Cette phrase, la seed, va être utilisée par Metamask pour vous fabriquer des comptes, qui détiennent chacun une clé privée et une clé publique.

Via un algorithme, chacune des clés publiques découlera des clés privées, qui elles-mêmes, découlent de la seed.


Capture d'écran de Metamask

Dans le cas où vous souhaitez créer plusieurs comptes, vous aurez alors autant d'adresses publiques, et donc de clés publiques et privées, que de comptes. Mais tout sera rattaché à une seule seed, votre clé "maitre" pour la gestion de tous vos comptes.


Capture d'écran de Metamask

Maintenant que l'on sait comment fonctionne le wallet Metamask, le but va être de s'envoyer des cryptomonnaies dessus pour pouvoir l'utiliser (et accessoirement la dépenser...) pour des échanges, des trades, du farming ou de l'achat de NFT.


Nous allons découvrir tout cela dans le prochain article, qui va vous apprendre comment configurer Metamask pour l'utiliser sur les blockchains Ethereum, BSC et Avalanche. Nous verrons ensemble comment transférer des cryptomonnaies, et comment interagir avec un site web.

N'hésite pas à nous contacter, que ce soit via Twitter ou LinkedIn si vous avez des questions ou besoin d'aide pour l'une des différentes étapes de ce tutoriel.


On se retrouve très vite dans la partie 2 de cet article pour apprendre comment utiliser Metamask comme un pro ! Passez une bonne journée amis lecteurs. Nãnã, mea mã

378 vues
Logo-BL-Horizontal-negative-V1.png